Le Peintre de la Vie Moderne

Qu’est-ce que la modernité ? Simple question, non ? Elle est au centre de l’une de mes UE (unité d’enseignement, pour les néophites du système universitaire) et se révèle bien plus complexe qu’il n’y parait.

C’est pourquoi je me suis plongée, sur le conseil d’un professeur, dans la lecture du Peintre de la Vie Moderne, un essai écrit par Baudelaire, dont nous avons trop tendance à oublier la grande carrière de critique d’art.

Un essai. Voilà un genre littéraire qui fait trembler plus d’un. Des mots complexes, des pavés, sans poésie, sans histoire. Mais ça ne fait pas aussi peur que vous ne le croyez ! D’abord, cet essai est court, vraiment court. Ensuite, Baudelaire se fait dans son écriture très simple, il n’y a pas de véritable mots compliqués, bien qu’il faille, à mon avis, avoir une certaine maîtrise des peintres de ce milieu du 19e siècle. Mon édition est bien annotée, mais il est toujours fatiguant de devoir sans cesse chercher qui sont tous ces noms qu’il jette pêle-mêle.

Néanmoins, il se fait très pédagogue dans son approche. En effet, il explore l’art, mais aussi les moeurs de son temps au travers la figure de M. C. G., un artiste inventé de toute pièce et qui est appréhendé comme le modèle du peintre idéal (c’est-à-dire, celui qui traite des bons sujets, de la bonne façon). De plus, c’est aussi l’occasion d’un retour sur les peintures de cette époque où les Salons étaient visités par des milliers de visiteurs. Tous les bourgeois voulaient posséder des tableaux de bons goûts afin d’impressionner leurs invités. La peinture était vraiment un art noble et aimé et cet essai est vraiment l’occasion d’en prendre conscience. Je pense par ailleurs qu’il peut servir de porte ouverte à une réflexion plus approfondie, avec des ouvrages plus spécifiques que je ne saurais vous citer, n’étudiant pas ce domaine.

Ainsi, que vous vous intéressiez à la carrière de critique d’art de Baudelaire ou que vous recherchiez des références à la peinture du 19e siècle, je vous conseille fortement de vous procurez ce, je le rappelle, tout petit essai, qui ne fera, de toute façon, pas de mal à votre culture général ! Je vous laisse sur un petit extrait de la troisième partie : l’Artiste, Homme du Monde, Homme des Foules, Enfant.

Ainsi, pour entrer dans la compréhension de M. G., prenez note tout de suite de ceci : c’est que la curiosité peut être considérée comme le point de départ de son génie.

Vous souvenez-vous d’un tableau (en vérité, c’est un tableau !) écrit par la plus puissante plume de cette époque, et qui a pour titre L’Homme des foules ? Derrière la vitre d’un café, un convalescent, contemplant la foule avec jouissance, se mêle par la pensée, à toutes les pensées qui s’agitent autour de lui. Revenu récemment des ombres de la mort, il aspire avec délices tous les germes et tous les effluves de la vie ; comme il a été sur le point de tout oublier, il se souvient et veut avec ardeur se souvenir de tout. Finalement, il se précipite à travers cette foule à la recherche d’un inconnu dont la physionomie entrevue l’a, en un clin d’œil, fasciné. La curiosité est devenue une passion fatale, irrésistible !

Si vous souhaitez lire un roman abordant la peinture au 19e, l’Oeuvre de Zola, est une bonne façon de s’y plonger. Il raconte l’histoire d’un peintre parisien qui a pour volonté de révolutionner la peinture classique, bourgeoise. N’ayez pas peur de Zola ! Et si vous avez la chance de vivre à Paris, sachez qu’il est aussi question dans ce livre d’une promenade effectué par le personnage, une balade qu’on peut faire en vraie grâce aux indications de rue. Amusez-vous bien à suivre les pas de Claude Lantier !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :