S’il n’en restait que 10

Et s'il ne devait en rester que dix ? On vous a peut-être déjà décrit cette scène : vous êtes seul, sur une île déserte, mais un génie vous donne la possibilité de prendre avec vous dix de vos livres préférés du dix-neuvième siècle - c'est hyperspécifique comme voeu, soit, mais passons. Et bien, je... Lire la Suite →

Publicités
Article mis en avant

Coup de gueule : vraie et fausse littérature

C'est forcément une question qu'on est amené à se poser à un moment ou un autre : y a-t-il une "vraie" et une "fausse" littérature ? C'est un débat qui nous semble bien contemporain, mais qui dure depuis en réalité des siècles. Littéralement parlant. Le roman est un genre qui est apparu au XIIe siècle, mais... Lire la Suite →

La révolution est maîtresse de Paris. — La garde nationale de l’ordre est sans armes, ou mal armée, et moralement très désorganisée — Versailles n’a pas l’air de vouloir venir à notre secours — Hier Belleville a tiré sur une manifestation sans armes de l’Ordre et a tué ou blessé une dizaine de personnes. Portrait... Lire la Suite →

Le Peintre de la Vie Moderne

Qu'est-ce que la modernité ? Simple question, non ? Elle est au centre de l'une de mes UE (unité d'enseignement, pour les néophites du système universitaire) et se révèle bien plus complexe qu'il n'y parait. C'est pourquoi je me suis plongée, sur le conseil d'un professeur, dans la lecture du Peintre de la Vie Moderne,... Lire la Suite →

Arthur Rimbaud, le poète aux semelles de vent

  Hé, Arthur ! Voilà ce que criait mon professeur de littérature pour nous réveiller de bon matin, tapant du point un bureau inoccupé. Arthur. Aller, pourquoi pas, après tout, ça fait longtemps qu'on le fréquente maintenant, ce Rimbaud éternellement jeune. Vrai, il nous rajeunie pas, on doit être pas mal à avoir appris, au... Lire la Suite →

Cher Lamartine, il y a longtemps, en 1820, mon premier bégaiement de poète adolescent fut un cri d’enthousiasme devant votre aube éblouissant se levant sur le monde. Cette page est dans mes œuvres, et je l’aime ; elle est là avec beaucoup d’autres qui glorifient votre splendeur et votre génie. Aujourd’hui vous pensez que votre tour... Lire la Suite →

Salammbô, déesse de Carthage

Flaubert, Flaubert, on ne saurait parler du 19ème siècle sans évoquer notre bon vieux Gustave, dont nous avons tous un livre caché au fond de nos bibliothèques - ou servant de cale à un meuble plus ancien encore. Moi-même, alors que je passais un bac L, je plongeais pour la première fois dans sa bibliographie... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑